En-tête

Financement participatif : engagement citoyen et appui financier de la transition énergétique

Conférence Aduhme
8 décembre 2016 à 14h
Maison de l'Habitat

Financement participatif, épargne citoyenne, crowdfounding*… autant de termes pour désigner des outils et méthodes de financement qui font appel à un grand nombre de personnes afin de faciliter l’investissement dans un projet présentant un caractère innovant, solidaire, alternatif… Cette démarche de financement concerne de plus en plus de projets de transition énergétique : c’est en effet un moyen pour le territoire de mobiliser un appui financier pour développer des centrales photovoltaïques, des éoliennes, des unités de méthanisation… dans un concept d’énergie partagée.

Pour autant, au-delà du financement, il faut aussi y voir la possibilité d’impliquer les populations locales qui investissent dans un projet territorial qui les concerne et qui de fait, se réapproprient plus aisément les enjeux de transition énergétique : c’est notre énergie, produite avec notre argent !

Collectivités, venez découvrir les différentes formes de financement participatif et laissez-vous tenter !

* Crowdfounding : sociofinancement

Programme et inscription

---

7 territoires à « énergie positive » dans le Puy-de-Dôme

Le Pays d’Issoire Val d’Allier Sud et les Parcs naturels régionaux des Volcans d’Auvergne et du Livradois-Forez ont signé début octobre leur convention de labellisation TEPCV avec le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer : ils rejoignent ainsi le cercle fermé des « territoires à énergie positive pour la croissance verte » (TEPCV), qui en compte désormais 7 dans le Puy-de-Dôme. Une enveloppe de 500 000 € leur a été attribuée pour mener des actions en lien avec la transition énergétique et plus largement écologique.

Fin octobre, trois d'entre eux signaient un avenant pour 1,5 million d'euros supplémentaires. Les opérations programmées sont principalement structurées autour de la mobilité durable, l’éclairage public et la biodiversité.

---

Régul + : un nouvel exemple avec la commune de Charbonnières-les-Varennes

En 2011, la commune de Charbonnières-les-Varennes inaugurait un groupe scolaire dont la production de chauffage est assurée par une pompe à chaleur à géothermie.
Le déploiement du dispositif CEP en 2014 sur la commune au travers de l’adhésion de Volvic Sources et Volcans à l’Aduhme, met en évidence l’absence de paramétrage correct de régulation de la pompe à chaleur, pourtant très performante induisant de fait une production continue de chauffage même pendant les vacances.

La consigne de température intérieure a été ainsi abaissée à 10°C pendant ces périodes de vacances.
Les résultats furent rapides : en 2015, la consommation d’électricité du groupe scolaire corrigée du climat a baissé de plus de 15 %, soit une économie de près de 1 600 € TTC, avec un investissement financier de départ nul !

Tant sur les bâtiments anciens que neufs, la prise en main de la régulation des équipements de chauffage est générateur d’économies financières importantes.

---

Visite de chaufferies bois énergie sur le Parc naturel régional Livraois-Forez

14 décembre 2016

Dans le cadre de sa mission d’animation de la filière bois-énergie sur le Puy-de-Dôme, l’Aduhme organise une journée de visites de chaufferies bois plaquettes de petite et moyenne puissances.
L’objectif de cette journée est de présenter les différentes typologies de chaufferies bois représentatives des projets bois-énergie réalisés en milieu rural. Elle permettra d’aborder l’ensemble des thématiques liées à la conception des chaufferies bois, à la qualité du combustible, au mode de gestion et à la maintenance des équipements.

Découvrez le programme pour vous inscrire

---

Méthanisation : filière prometteuse

La holding auvergnate Chadasaygas s’implante sur l'éco-parc de Châtel-Guyon. Le groupe vise la construction d'une "trentaine de méthaniseurs sur le territoire national", signe que la filière biométhane française est amenée à se développer rapidement dans les années à venir.

En savoir plus

---

Le CPE, une solution à creuser pour le financement de la rénovation énergétique

La Direction Auvergne-Rhône-Alpes de l’ADEME organisait les 11 et 12 octobre derniers à la Maison de l’Habitat une formation sur les contrats de performance énergétique (CPE). Celle-ci venait en clôture d’un cycle de 3 sessions du groupe de travail interne à l’Aduhme sur la question de la rénovation énergétique du patrimoine bâti public, sessions auxquelles ont été comptabilisées près de 120 participations d’adhérents.

Un CPE pourrait être défini comme « un contrat conclu entre une maîtrise d’ouvrage propriétaire d’un bâtiment et une société d’efficacité énergétique, contrat dont l’objectif est de garantir, par rapport à une situation de référence contractuelle, une diminution des consommations énergétiques du bâtiment - ou d’un ensemble de bâtiments -, vérifiée et mesurée dans la durée. Le niveau de performance énergétique fixé par la maîtrise d’ouvrage est obtenu par la réalisation de travaux, l’exploitation et l’entretien des systèmes climatiques, pilotés par la société qui peut de même en assurer le financement.

En d’autres termes, ce type de contrat est une solution pour les collectivités - entre autres - d’améliorer et de maintenir dans le temps la performance énergétique de leur patrimoine bâti.

---

Certificats d’Économie d’Énergie : les collectivités saluent la montée en puissance annoncée 

Mis  en  en  place  depuis  2005,  les  certificats  d’économie  d’énergie (CEE) doivent permettre de financer des actions de maîtrise de l’énergie. Ce dispositif est toutefois en train de s’essouffler en raison d’un objectif peu contraignant qui a provoqué la chute du  prix  des  CEE,  et  donc  du  financement  des  actions  de  maîtrise  de  l’énergie.  Les collectivités saluent donc les récentes déclarations de la ministre de l’Environnement, qui  a  annoncé  le  3  novembre  une  obligation  ambitieuse  de  CEE  de  1600  TWhc,  dont 400 TWhc  destinés  à  la  précarité  énergétique  pour  la  période  2018-2020.  Ce  niveau d’obligation  est indispensable  pour  relancer  le  dispositif,  afin  de  permettre  à davantage de ménages de réduire leur facture et de sortir de la précarité énergétique, et pour atteindre les objectifs de la loi de transition énergétique.

Source AMORCE

---

A découvrir absolument : Guide ADEME / Changer les comportements

L'objectif de cet ouvrage est de fournir des bases conceptuelles et pratiques aux acteurs qui travaillent sur le changement de comportement des individus et des ménages dans le domaine de la transition écologique.

Pour cela seront présentés :

• la façon dont différentes disciplines des sciences humaines et sociales (psychologie, économie, sociologie, etc.) abordent cette question, chacune apportant un éclairage particulier et complémentaire des autres sur les déterminants des comportements et de leur évolution ;

• les outils à disposition des acteurs publics et associatifs inspirés des résultats marquants de chacune de ces disciplines (information et sensibilisation, marketing, nudges, incitations économiques, réglementation, etc.).

Le panorama proposé permet de croiser les approches, les échelles d'action, les types d'outils et les modes d'intervention aux différents échelons territoriaux.

Cliquez ici pour télécharger l'ouvrage

---

Formation / Individualisation des frais de chauffage en logement collectif

Jeudi 16 février 2017 à la Maison de l’Habitat

L’Aduhme organise une session de formation professionnelle qui s’adresse aux bailleurs sociaux, syndics de copropriété, bureaux d’études et collectivités.

Son objectif est de former les gestionnaires de logements collectifs sur la mise en place du service permettant de répondre aux exigences réglementaires d’individualisation des frais de chauffage des logements collectifs.

Programme et formulaire d'inscription à venir.

---