En-tête

CEE : 1 600 TWh cumac sur 2018-2020 !

Le décret déterminant le niveau d'obligation d'économies d'énergie à réaliser au travers du dispositif des Certificats d’économies d’énergie (CEE) est paru. Ce texte du 2 mai 2017 fixe pour la 4e période (2018-2020), l'objectif de 1 600 TWh cumac (1 200 TWh de CEE classiques et 400 TWh de CEE précarité).

Cet arrêté apporte de la visibilité à l'ensemble des acteurs et conforte la remontée de la valeur d'échange du CEE classique observée depuis quelques mois (entre 3 et 4 €/MWhcumac).

---

De nouvelles dispositions pour des bâtiments publics exemplaires

En application de la loi de transition énergétique pour la croissance verte, pour être exemplaire en matière de performance énergétique, les constructions neuves réalisées à partir du 1er septembre 2017 sous maîtrise d'ouvrage publique devront répondre à des caractéristiques de performance énergétique et environnementale « chaque fois que possible ».

L’arrêté n°0092 du 10 avril 2017 vient préciser ces caractéristiques afin de disposer d’une cible de performance commune.

S’appuyant sur les classifications introduites par le référentiel Énergie-Carbone E+C-, le texte indique que les constructions publiques neuves devront désormais respecter les niveaux :

• « Carbone 1 » ou « Carbone 2 » pour leurs émissions de gaz à effet de serre (prise en compte de l’analyse du cycle de vie des matériaux) ;

• « Énergie 3 » (HPE) ou « Énergie 4 » (Bepos) pour leur bilan énergétique.

Par ailleurs, les obligations environnementales suivantes devront être respectées :

• La quantité de déchets de chantier valorisés, hors déchets de terrassement, devra être supérieure à 50 % de la masse totale des déchets générés ;

• Les produits et matériaux de construction, revêtements de mur ou de sol, peintures et vernis devront être étiquetés A+ ;

• La construction devra comprendre un taux minimal de matériaux biosourcés correspondant au premier niveau du label « Bâtiment biosourcé ».

Plus d’informations : http://www.batiment-energiecarbone.fr/

---

Appel à manifestation « chaleur renouvelable » de la Communauté urbaine

Clermont Auvergne Métropole porte un programme ambitieux de développement des énergies renouvelables sur son territoire. Elle s’est ainsi engagée dans une démarche de labellisation « Territoire à Energie POSitive » (TEPOS) avec un double objectif : réduire de manière sensible la consommation énergétique du territoire et couvrir les besoins restants à 100 % avec des énergies renouvelables d’ici 2050. Pour ce faire, la Communauté urbaine a le projet de contractualiser avec l’ADEME pour permettre à l’ensemble des acteurs du territoire communautaire (hors particulier) d’accéder à des aides à l’investissement appréciables (subventions de 30 à 50 %, qui plus est cumulables avec d’autres aides publiques).

Objectif « chaleur renouvelable »… Sont concernées toutes les installations d’énergies renouvelables thermiques de petites et moyennes puissances : chaufferies bois, géothermie avec pompe à chaleur, solaire thermique, récupération de chaleur fatale, création, extension ou densification de réseau de chaleur…

Chaque porteur de projet bénéficiera d’un accompagnement technique indépendant et gratuit, pour garantir des projets adaptés et économiquement pertinents.

Afin de finaliser la contractualisation avec l’ADEME, Clermont Auvergne Métropole procède à un recensement des projets de production de chaleur renouvelable.

Collectivités, bailleurs sociaux, copropriétés, établissements de santé, enseignement, entreprises, agriculteurs, structures d’hébergement, associations… pour bénéficier à terme de ces aides :

Manifestez-vous avant le 30 juin 2017 !

Contact : Clermont Auvergne Métropole
Violaine MAGNE (vmagne@clermontmetropole.eu) ou 04 43 76 21 89

---

En avant pour COCON 2

Fort du succès de la première vague de COCON 63, le Conseil départemental et l’Aduhme ont souhaité renouveler leur partenariat pour proposer aux collectivités publiques du Puy-de-Dôme une seconde opération d’isolation qui portera sur les combles perdus ainsi que sur les rampants de toiture.

Le modèle financier de cette opération est basé sur la valorisation des Certificats d’économies d’énergie qui ont permis la prise en charge en moyenne de près de 40 % du montant des travaux et la mobilisation des subventions de l’ADEME et de l’Europe pour les missions de diagnostics de combles et de contrôle. Ces mêmes financements seront mobilisés pour la seconde opération COCON 63, auxquels sera adjoint une partie des crédits Territoire à énergie positive pour la croissance verte (TEPCV) que le Département a pu obtenir auprès du Ministère de l’Ecologie.

A ce stade, ce sont déjà 58 collectivités qui ont répondu présentes, 113 bâtiments pour une estimation d’un peu plus de 30 000 m² à isoler !

La phase de recensement est prolongée jusqu’au jeudi 13 juillet.
Si vous souhaitez vous aussi participer à cette opération,
contactez les services du Département au 04 73 42 38 71.

---

AMI ARBRE : il est encore temps d’en profiter !

Dans l’objectif de favoriser le développement de la filière bois-énergie sur le département du Puy-de-Dôme, l’Aduhme lance une nouvelle édition de l’Appel à Manifestation d’intérêt (AMI) ARBRE. Les collectivités qui souhaitent étudier la faisabilité d’un projet bois énergie sur leur territoire (chaufferie dédiée ou réseau de chaleur) pourront ainsi bénéficier de l’expertise de l’Aduhme qui assurera la maîtrise d’ouvrage déléguée des études de faisabilité.

L’intérêt pour la collectivité est d’optimiser les coûts d’intervention et de garantir la qualité de réalisation des études. Dans ce cadre, l’ADEME et Conseil départemental du Puy-de-Dôme apporteront leur concours financier à hauteur de 50 % sur le coût de la mission de maîtrise d’ouvrage déléguée ainsi que sur celui de l’étude de faisabilité réalisée par un bureau d’études.

La date limite de dépôt fixée au 31 mai 2017.
Lien pour télécharger l’AMI ARBRE
Contact : Pierre BESSON (04.73.42.30.90 / p.besson@aduhme.org)

---

Bienvenue !

L’Aduhme a le plaisir d’accueillir de nouvelles collectivités avec lesquelles elle va pouvoir travailler efficacement : Ambert Livradois Forez, Thiers Dore et Montagne, Billom Communauté, Mond’Arverne, Riom Limagne et Volcans, Plaine Limagne, CC Massif du Sancy pour l’ensemble de ses communes (évolution de l’adhésion). Bienvenue à toutes !

---

Un accompagnement technique à l’élaboration des PCAET dans le Puy-de-Dôme

: c’est le nombre d’EPCI du Puy-de-Dôme de plus de 20 000 habitants qui ont l’obligation de réaliser avant le 31 décembre 2018 un plan climat air énergie territorial (PCAET). L’Aduhme, ATMO Auvergne-Rhône-Alpes et le Conseil départemental du Puy-de-Dôme se sont associés pour proposer aux intercommunalités « obligées », un accompagnement à la définition, l’élaboration et à la mise en œuvre du plan. Cet appui technique se structure autour de la mise à disposition des données requises pour le diagnostic territorial, la méthodologie d’évaluation et la proposition d’un « package » d’actions opérationnelles autour des questions air, énergie climat.

---

Du changement dans l’équipe

Richard FIRKOWSKI a intégré depuis le 2 mai dernier le pôle "Conseil en énergie partagé" et remplacera à compter du 1er juin Julien LIENHART, qui part vers de nouveaux horizons.
Bienvenue à Richard et bon vent à Julien !

---

#aduhme63

Twitter, facebook, retrouvez l’Aduhme sur les réseaux sociaux sous la dénomination aduhme63
Likez et partagez les missions portées par l’association afin de jouer avec nous le jeu de la « viralité » !

---

Agenda

30 mai 2017 – Château de Montlosier à Aydat – 9h à 12h

Réunion et visite : Chaufferies bois sur le territoire des Volcans d’Auvergne, un nouvel essor attendu - Inscription

30 mai 2017 – Allier

Visites transition énergétique -Informations et inscription

31 mai 2017 – Espace Multimédia George Conchon à Clermont-Ferrand – 18h à 20h30

Conférence : Comment relever le défi de la transition énergétique d’ici 2050 ?
Présentation du scénario négaWatt - En savoir plus

22 juin 2017 – Maison de l’Habitat à Clermont-Ferrand – 17h30 à 19h30

Réunion technique : Garantir le bon fonctionnement d’une installation de production d’ECS solaire - Inscription

---