En-tête

L’Aduhme renouvelle ses instances et accueille son nouveau président

Élus de la Métropole et des territoires du Puy-de-Dôme, bailleurs sociaux, acteurs du monde du bâtiment, de l’aménagement et de la mobilité durables, opérateurs de la transition énergétique et plus largement écologique…, tous membres-adhérents de l’Aduhme, se sont réunis en Assemblée générale ce 26 octobre avec à l’ordre du jour l’installation des nouvelles instances délibératives de l’agence locale dont la présidence.

Rémi CHABRILLAT, adjoint au Maire à la Ville de Clermont-Ferrand, a été élu président de l’Aduhme pour un mandat de 6 ans. Il succède à Odile VIGNAL qui, administratrice depuis 2001, a guidé la gouvernance de l’agence locale depuis 2014.

Fort du constat de la montée en charge des adhésions des collectivités puydômoises et de l’intérêt qu’elles portent à l’expertise mutualisée en interne sur les questions énergie-climat, le nouveau président de l’agence locale a esquissé quelques grandes lignes qui devront guider le développement de l’Aduhme dans les toutes prochaines années : la nécessité d’adapter les effectifs salariés pour toujours mieux répondre aux attentes des adhérents, ouvrir de nouveaux partenariats avec des acteurs de poids du territoire, renforcer le suivi individuel des collectivités locales notamment à l’heure de l’avènement de la nouvelle règlementation thermique (RE 2020) mais aussi du décret tertiaire, engager de nouvelles actions collectives dans le prolongement de SOLAIRE Dôme, favoriser la mise en place d’un pacte de financement entre financeurs publics pour faciliter l’accès aux subventions liées à des rénovations énergétiques ambitieuses… un grand nombre de chantiers à poursuivre et à ouvrir donc en lien avec le Bureau, le Conseil d’administration et l’assemblée des membres.

Découvrez la composition du nouveau Bureau de l'Aduhme

Consultez le communiqué de presse du 26 octobre 2020

---

Fin des chaudières à fioul en 2022

Le Gouvernement a annoncé la fin des chaudières à fioul dès le 1er janvier 2022. Ainsi, à compter de cette date, l’installation de chaudières fioul en renouvellement ou en neuf sera proscrite. L’intention de l’Etat est bien de voir le marché de cette énergie fossile, le fioul en l’occurrence, dont la combustion est néfaste pour le climat et la qualité de l’air, s’éteindre petit à petit pour laisser place à des énergies plus vertes.

Bien évidemment, les chaudières à fioul existantes peuvent rester en place jusqu’à leur fin de vie. Toute opération d’entretien nécessitant un changement d’organe (brûleur par exemple) n’obligera pas à changer la chaudière.

---

De la chaleur renouvelable en perspective

Ambert Livradois Forez a signé le 15 octobre dernier un contrat d’objectifs territorial sous la dénomination « CHALEUR Livradois Forez » avec l’ADEME, permettant ainsi aux communes du territoire d’accéder à des aides techniques et financières pour produire de la chaleur renouvelable.

Il s’agit d’un dispositif expérimental mis en place par la communauté de communes Ambert Livradois Forez avec pour objectif de faciliter le recours aux énergies renouvelables (bois énergie, solaire thermique et géothermie) pour couvrir les besoins en chauffage et en eau chaude sanitaire de bâtiments municipaux.

Soutenu financièrement par l’ADEME sur la période 2020-2023, ce dispositif permet aux communes d’Ambert Livradois Forez et à l’intercommunalité d’accéder à :

• Un accompagnement administratif et technique gratuit, assuré respectivement par les services de la communauté de communes et par l’Aduhme tout au long des projets ;

• Des subventions de l’ADEME pour la réalisation d’études de faisabilité et pour les investissements liés à la production de chaleur renouvelable, sous réserve de respect de critères d’éligibilité. Ces subventions viendront en complément des aides publiques existantes (jusqu’à 70 % dans la limite de l’enveloppe disponible).

Pour prétendre aux subventions de l’ADEME, les collectivités devront répondre à un appel à projets.
Quatre appels à projets sont programmés tout au long du programme, entre octobre 2020 et avril 2022.

En savoir plus : Marina VIALATTE | 04 73 95 19 13 | marina.vialatte@ambertlivradoisforez.fr

---

Au programme de l’Aduhme, une web-conférence sur le thème : Produire et consommer sa propre électricité ? c’est possible et attractif ! - En visio uniquement

Si le marché de la production photovoltaïque d’électricité vendue au réseau commence à marquer le pas, celui de l’autoconsommation connaît un développement soutenu même s’il demeure encore très marginal. Le principe de consommer l’électricité produite in situ à partir d’une centrale photovoltaïque semble être le plus logique car il permet de réduire la dépendance au réseau tout en participant à la mise en œuvre de schémas de décentralisation, concourt à diminuer la dépense et s’inscrit pleinement dans le cadre de la transition énergétique.

Etat des lieux, contexte réglementaire, domaines d’application et retours d’expérience seront abordés dans cette web-conférence qui aura lieu le 24 novembre prochain en visio pour bien évaluer les atouts de ce système de production d’électricité d’origine renouvelable.

Programme et inscription à la web conférence du 24 novembre 2020

Pour aller plus loin sur le sujet, une formation sur l'autoconsommation photovoltaïque sera prochainement proposée à Clermont-Ferrand en partenariat avec l'INES (Institut National de l'Energie Solaire). Initialement prévue les 8 et 9 décembre 2020, celle-ci sera reportée en 2021.

Merci toutefois de nous faire part de votre intérêt éventuel pour suivre cette formation à : contact@aduhme.org.

---

Un nouveau crédit d'impôt pour les PME

Afin d’encourager l’engagement de travaux permettant de limiter la consommation énergétique des PME, le gouvernement a annoncé, dans le cadre du plan de relance, l’instauration d’un dispositif incitatif en faveur des travaux de rénovation des bâtiments à usage tertiaire des PME. Il concerne les dépenses de travaux de rénovation énergétique des bâtiments à usage tertiaire engagées entre le 1er octobre 2020 et le 31 décembre 2021. A condition que la construction du bâtiment soit achevée depuis plus de deux ans, le crédit d’impôt s’applique aux dépenses engagées au titre des travaux d’isolation thermique, d’installation de chauffe-eau solaire, chaudière biomasse, système de ventilation, régulation, raccordement à un réseau de chaleur.

---

Aidez-nous à enrichir les démarches exemplaires sur notre territoire

L’Aduhme a développé et enrichit régulièrement une cartographie virtuelle recensant les bonnes pratiques en matière de transition énergétique sur le territoire du Puy-de-Dôme. Répertoriés par thématique, les sites sont localisés géographiquement et leurs caractéristiques techniques y sont présentées.

L’objectif de cet outil est de contribuer à porter à connaissance les installations possiblement reproductibles en partant du principe que ce qui est faisable ici peut fonctionner ailleurs.

Nous comptons sur la participation de chacun pour nous aider à compléter les sites non recensés à ce jour.

Découvrir la carte : https://www.aduhme.org/demarche-exemplaire/

Nous contacter pour nous faire part d’une bonne pratique sur votre commune ou intercommunalité : contact@aduhme.org

---

Appel à projets ADEME « Solaire thermique collectif »

L'ADEME soutient et promeut la diffusion de la technologie solaire thermique et propose un centre de ressources du solaire thermique collectif intitulé SOCOL.

Par ailleurs, l’ADEME lance un appel à projets « Préchauffage d’eau chaude avec le solaire thermique pour les collectivités, entreprises et associations » pour bénéficier d’un soutien financier sur l’investissement d'installation solaire thermique collective.

En savoir plus

---

5 novembre 2020 - A distance
Colloque annuel du CIBE à distance
Programme et inscription

24 novembre 2020
Web-conférence « Produire et consommer sa propre électricité ? c’est possible et attractif ! »
Programme et inscription

---

Adaptation à la crise sanitaire

En raison du contexte sanitaire actuel, l’Aduhme adapte son activité. Nos locaux sont fermés au public et l’ensemble de l’équipe est en télétravail. Les rendez-vous en face à face sont remplacés par des rendez-vous en visioconférence ou par téléphone. Merci de votre compréhension.