Agence locale des énergies et du climat - Maison de l’Habitat - 129, avenue de la République 63100 Clermont-Ferrand

Opérations collectives

Sommaire

SCOLAEéSOLAIRE DômeLes achats d’énergieCOCON 3SANTé

L’ensemble des opérations collectives sont menées conjointement avec :


SCOLAEé : renforcement des moyens pour accompagner la rénovation des écoles

La démarche SCOLAEé portée par le Département du Puy-de-Dôme et l’Aduhme avec le soutien de la FNCCR*, s’est révélée innovante dans la définition d’une méthode de travail particulièrement adaptée aux enjeux d’un projet de rénovation aboutie :

  • Formation des élus à la question de la rénovation énergétique du bâti public ;
  • Ateliers de réflexion autour de chaque projet pour bien cerner les attentes en matière de rénovation en intégrant les contraintes de la collectivité ;
  • Concertation des usagers sur la phase projet ;
  • Études pré-opérationnelles pour mûrir le projet notamment à la lueur d’études complémentaires ;
  • Esquisses budgétaires intégrant les subventions publiques mobilisables, la capacité financière de la collectivité, le reste à charge à couvrir par un prêt…

20 communes puydômoises lauréates ont ainsi bénéficié de l’appui de l’ingénierie territoriale locale et sont actuellement accompagnées pour la rénovation énergétique de leur école avec pour ambition de répondre notamment aux objectifs du décret tertiaire. Place maintenant aux phases opérationnelles avec le choix d’une maîtrise d’œuvre pour des travaux prévus entre 2024 et 2026.

Découvrez sur notre site toutes les informations relatives à cette démarche innovante, illustrée par des capsules et témoignages vidéo.


SOLAIRE Dôme

Pour éviter la multiplication de demandes isolées de collectivités puydômoises en matière d’opportunité photovoltaïque sur leur patrimoine et tâcher d’engager une démarche de massification, l’aduhme a pris le parti de lancer une opération collective d’envergure sous l’intitulé « SOLAIRE Dôme ».

La mise en œuvre de cette opération collective se structure autour de :

  • la réalisation systématique par l’aduhme d’analyses d’opportunité sur l’ensemble des toitures publiques en vue d’identifier la faisabilité d’implantation d’une centrale photovoltaïque, la puissance installable, le productible annuel, les coûts de raccordement au réseau ENEDIS, l’avis des ABF dans le cas d’un équipement situé dans un périmètre de servitude architecturale… ;
  • le porter-à-connaissance des analyses d’opportunité aux élus des communes à l’occasion d’une réunion de rendu communautaire pour qu’ils puissent faire connaître leur intention d’investir ;
  • la constitution d’un groupement de commandes public en vue d’identifier une ou des entreprises qui réalisera-ront les travaux d’installation des centrales photovoltaïques ;
  • le suivi des installations réalisées pour garantir la production d’électricité et la rentabilité de l’installation.

SOLAIRE Dôme se concentre sur des installations de 9 kWc (55 m²) car cette puissance correspond à des « kits d’installation » que maîtrisent bien les entreprises, qui s’installent rapidement, qui sont accessibles financièrement à un grand nombre de collectivités (< 20 000 €) et qui permettent de lancer une commande groupée puisque réplicables sur de nombreux bâtiments publics dans quasiment toutes les collectivités. Les centrales de plus grandes puissances trouveront des modèles de développement moins massifs et diversifiés (investissement en fond propre ou autres, mise à disposition des toitures à des SPV, collectifs citoyens).

Le modèle économique de SOLAIRE Dôme est basé sur la production/vente de la totalité de la production électrique. A la marge, si elles le souhaitent, les collectivités peuvent solliciter leur entreprise pour réaliser une étude en autoconsommation.

Depuis près de deux ans maintenant, l’opération SOLAIRE Dôme, au long cours, se déploie petit à petit à l’échelle de chaque EPCI. A ce jour, ce sont plus de 3 500 analyses d’opportunité qui ont été réalisées, 6 EPCI ont désigné leur(s) entreprise(s) pour près de 224 centrales. Les 8 autres EPCI et leurs communes-membres impliqués dans l’opération avancent au fil des étapes, accompagnés en cela par l’aduhme.


Les achats d’énergie

L’Aduhme apporte son expertise technique au Département coordonnateur des groupements de commandes pour définir, mettre en œuvre et suivre les achats d’énergie pour un grand nombre d’acheteurs publics du Puy-de-Dôme. La maîtrise de l’achat public profite ainsi à l’ensemble des adhérents de l’Aduhme. En 2021, les groupements coordonnés par le Département et l’aduhme, c’était annuellement :

  • Électricité (80 membres) : 107 GWh pour 4 450 points de livraison et 15,80 M€ ;
  • Gaz naturel (209 membres) : 162 GWhPCS pour 1 350 bâtiments et 8,2 M€.

La fourniture d’électricité, remise en concurrence en 2021 : le Département du Puy-de-Dôme, coordonnateur du groupement de commandes électricité, a mis en concurrence les fournisseurs attributaires de son récent accord-cadre afin de couvrir les besoins de ses membres à compter du 1er janvier 2022, et mis à jour les prix obtenus en 2020 pour le marché subséquent déjà en cours pour les sites ≤ 36 kVA. Les prix obtenus ont été significativement plus élevés que ceux cotés lors des précédentes consultations en raison d’une crise énergétique mondiale.


COCON 3 : du fioul vers la chaleur renouvelable

Le Département du Puy-de-Dôme et l’Aduhme ont lancé conjointement l’opération collective COCON 3. Celle-ci consiste à accompagner les communes et les EPCI puydômois dans la conversion massive de chaudières fioul voire propane vers des solutions de chaleur renouvelable (hors réseaux de chaleur). Un premier recensement d’envergure a permis d’identifier plus de 300 installations de production de chauffage et d’eau chaude sanitaire de bâtiments publics et pour lesquelles les collectivités ont fait part de leur projet de changement d’énergie.

Pour rappel, depuis le 1er juillet 2022, les équipements neufs installés pour le chauffage ou la production d’eau chaude dans les bâtiments d’habitation ou à usage professionnel, neufs ou existants, doivent respecter un plafond d’émissions de gaz à effet de serre de 300 g CO2eq/kWh PCI. Cette nouvelle mesure règlementaire exclut de fait l’installation d’équipements neufs fonctionnant notamment au fioul et dont la combustion dépasse ce seuil d’émissions. Pour faciliter les démarches administratives et des choix éclairés en matière énergétique, le Département proposera aux collectivités engagées dans l’opération de coordonner un groupement de commandes visant la réalisation d’étude de choix énergétique intégrant des actions/travaux d’économies d’énergie voire d’études de faisabilité portant uniquement sur des équipements thermiques dédiés. A noter cependant qu’en amont à ces études, l’aduhme aura pris soin de réaliser une analyse sommaire de densité thermique pour identifier le potentiel d’implantation de réseaux techniques ou de chaleur.


SANTé : mise en place d’un Service d’Accompagnement Novateur à la Transition énergétique pour les établissements médicaux sociaux

20 établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS) ont été retenus dans le cadre du programme SANTé a et ce suite à un appel à manifestations d’intérêt local. Pour rappel, ce dispositif consiste à accompagner ces établissements (majoritairement des EHPAD) dans leur projet ambitieux de rénovation énergétique en vue de répondre aux obligations du décret tertiaire et en utilisant notamment l’outil des Marchés publics globaux de performance (MPGP).

La visite technique de ces bâtiments croisée à l’analyse de l’évolution des consommations d’énergie, à des campagnes de mesure de températures ont permis d’établir des profils énergétiques et d’identifier de premiers niveaux d’action : ajustement des puissances souscrites, optimisation tarifaires, adéquation des contrats de fournitures d’énergies, mise en place de réduits de températures, régulation et programmation des systèmes de chauffage… Ce package d’actions a été fourni à l’ensemble des établissements.

10 des 20 établissements pourront bénéficier sur une seconde étape, d’un audit énergétique complet ; le choix des AMO réalisé dans le cadre d’un groupement de commandes coordonné par le Département sera prochainement connu. Cet audit servira de base pour identifier la meilleure des solutions pour engager des travaux de rénovation : marché classique de maîtrise d’œuvre ou marché global de performance.

Une chose est sûre, c’est que les établissements sont en attente de cet appui technique.

Référent technique : Martial FORT | m.fort@aduhme.org

Coup de projecteur

03 juin 2024

Visite d’une installation solaire thermique à Chamalières

Lire la suite

31 mai 2024

Visite de la chaufferie bois de la Bourboule

Lire la suite

14 mai 2024

La rénovation exemplaire de l’Hôtel de Ville de Royat

Lire la suite

13 mai 2024

SCOLAEé : renforcement des moyens pour accompagner la rénovation des écoles

Lire la suite


Agenda

Cap sur la sobriété : un parcours pour préparer l'évolution de son organisation en anticipant les contraintes à venir

-

Riom et Clermont-Ferrand

Lire la suite

E-COLLOQUE EN LIGNE Accélération des EnR&R : les collectivités à la manœuvre !

04 juin 2024

En ligne

Lire la suite

Visite de l'installation solaire thermique du Centre aquatique de Chamalières

25 juin 2024

Centre Aquatique Les Hautes-Roches Av. Première Armée Française Rhin et Danube, 63400 Chamalières

Lire la suite

Visite de la chaufferie bois de la Bourboule

28 juin 2024

Chaufferie bois - rue Fernand Forest derrière le centre aqualudique | 14h

Lire la suite

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer